bienvenue_en_pologne_v

Le 30 juin 2016

« Bienvenue en Pologne », la nouvelle émission pour découvrir le pays hôte des JMJ

Du lundi 4 au vendredi 8 juillet, RCF diffuse une série de cinq émissions pour vous faire découvrir la Pologne. 

 

Histoire, patrimoine mais aussi situation politique et réalités sociales… Anne Kerléo vous invite à découvrir la Pologne sous ses différents aspects. Des spécialistes et des témoins racontent la Pologne d’hier et d’aujourd’hui.

 

D’où viennent les Polonais?
Une évocation de l’histoire de la Pologne

Premier épisode | Lundi 4 juillet 

Avec Jean-Yves Potel, historien-voyageur, spécialiste du pays, et Beata de Robien, femmes de lettres française d’origine polonaise, Anne Kerléo évoque quelques uns des grands traits de l’histoire de la Pologne. L’ancienneté de la nation polonaise, l’instabilité aux frontières, sa tradition pluriculturelle, la brutalité de la Deuxième Guerre mondiale ou encore l’originalité de la contestation du régime communiste. Sans oublier l’évocation de grandes figures polonaises.

 

La Pologne, un bon élève qui a mal tourné?
Tableau politique et social de la Pologne en 2016

Deuxième épisode | Mardi 5 juillet 

Il y a quelques années encore, la Pologne apparaissait comme le bon élève de la transition démocratique à l’est et de l’intégration européenne. A tel point que certains ont parlé de miracle polonais. Et voici que désormais la Pologne inquiète l’Europe.

En 2015, elle a porté au pouvoir un parti souverainiste pour qui l’intégration européenne ne semble plus prioritaire. Et surtout un parti qui semble faire fi des libertés démocratiques que plusieurs de ses projets législatifs battent en brèche, de l’avis de ceux qui depuis quelques mois, sont descendus nombreux dans les rues des villes de Pologne.

Pour mieux comprendre cette situation, Anne Kerléo a invité Jean-Yves Potel, historien et politologue, Marcin Frybes, sociologue polonais, et Agnieszka Grudzinska, présidente du groupe français du KOD (ou Comité de défense de la démocratie), qui a organisé en Pologne les mobilisations citoyennes des derniers mois.

 

Visiter la Pologne

Troisième épisode | Mercredi 6 juillet 

Pas moins de 14 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, 54 sites historiques nationaux répertoriés, un littoral de plus de 500 kilomètres au bord de la mer baltique, près de 10 000 lacs –ce qui en fait l’un des pays au monde qui en compte le plus, une grande plaine et le massif des Tatras avec 70 sommets de 1000 mètres d’altitude, et même un désert au sud du pays en Silésie. Sans oublier une vie culturelle très développée et des habitants plutôt accueillants. La Pologne ne manque pas d’atouts et de surprises pour qui veut lui consacrer ses vacances. Pour évoquer toutes ces richesses, Anne Kerléo a invité Elzbieta Janik de l’Office de tourisme de Pologne en France et Blandine Vignals  de Step Travels, agence de voyages née en 2015 et spécialisée sur les pays de l’est de l’Europe dont la Pologne. Avec aussi en direct par téléphone une guide de Cracovie et un guide de Varsovie et des reportages sur quelques sites touristiques.

 

Dieu en Pologne

Quatrième épisode | Jeudi 7 juillet 

La Pologne qui s’apprête à accueillir le pape François et les centaines de millions de jeunes participants aux Journées mondiales de la Jeunesse, est-elle le pays massivement catholique que l’on a l’habitude de décrire? Quelle est la place de la religion dans la vie civile?

La sécularisation, en route depuis quelques décennies un peu partout en Europe touche-t-elle aussi la Pologne catholique? Et puis, comment vivent concrètement les communautés catholiques aujourd’hui en Pologne? Quelles sensibilités traversent ces communautés?

Ce sont les questions qu’Anne Kerléo posera à ses invités au cours de cette émission. Elle accueille Jean-Yves Potel, historien, le père Artur Kasprzac, prêtre polonais, jeune théologien qui vient d’achever ses études de en France et, par téléphone depuis la Pologne, le Père Paweł Krupa, dominicain, théologien.

 

Etre jeune en Pologne en 2016

Cinquième épisode | Vendredi 8 juillet

Les polonais qui ont entre 20 et 30 ans aujourd’hui sont nés à une époque où tout paraissait possible. Leur pays était le bon élève de la transition démocratique à l’Est, le boom économique était spectaculaire, la liberté était en marche…

Mais aujourd’hui en Pologne, les fruits de la croissance sont inéquitablement répartis – près de 25% des jeunes sont au chômage. Au point que nombreux sont ceux qui font le choix de l’expatriation. Pour fuir aussi une situation politique tendue. La jeunesse a contribué à porter au pouvoir un parti eurosceptique peu soucieux des libertés individuelles. C’est elle aussi que l’on a vu descendre ces derniers mois dans la rue pour protester contre ces atteintes aux libertés.

Évoquant les jeunes polonais, certains observateurs parlent d’une « génération perdue ».

Pour évoquer cette jeunesse polonaise, Anne Kerléo accueille Martyna Kurkowska, étudiante en France, Hugues Barthélémy, jeune volontaire français en Pologne pour les JMJ à Cracovie et au téléphone depuis Varsovie, Marek Beylin, journaliste au quotidien Gazeta Wyborcza.