Fr-Alois-RCF

Le 27 juillet 2016

LE GRAND INVITE – Frère Aloïs de Taizé: « Il y a la croix… et la résurrection »

Frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé et présent aux JMJ, est l’invité de Jean-Baptiste Cocagne, depuis le QG francophone à Cracovie.

Le prieur de la communauté de Taizé, Frère Aloïs a rédigé mardi une prière, quelques heures après le meurtre du p. Jacques Hamel à Saint-Etienne-de-Rouvray. « Cette violence nous atteint tous, explique-t-il, tuer un prêtre dans une église c’est montrer la volonté de diviser les croyants. » Pour autant il faut dépasser le choc, avancer et tirer les conséquences de cet acte « terrible. »

« Il ne faut pas céder à la peur, et il ne faut pas faire l’amalgame entre les croyants musulmans et ceux qui ont fait le choix de la violence.«  Alors, pour avancer, pour dépasser la peur, le prieur de la communauté œcuménique propose de « chercher le contact, de rencontrer des musulmans » pour éviter que des « lignes de divisions soit créées entre les croyants. »


Frère Aloïs réagit à l’attaque de Saint-Etienne… przez radiorcf

La tentation de la colère

 

Quelques heures après le drame de Saint-Etienne-de-Rouvray de nombreux politiques se sont exprimés, certains évoquent même « une guerre« . « Je comprends qu’il y ait une colère, commente Frère Aloïs, il faut prendre cela au sérieux. » Sans pour autant répondre « à la violence par la violence« . Le prieur de la communauté participera vendredi à la journée de jeûne et de prière demandée par Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques de France. « Il faut des expressions collectives qui expriment notre souffrance, sans cela la colère sera diffuse. »

La communauté de Taizé aux JMJ

 

 Les Frères participent aux JMJ de Cracovie, et l’attaque en France marque les esprits des chrétiens rassemblés en Pologne. « La grande joie de cette rencontre (les JMJ) doit être liée à cette situation, analyse Frère Aloïs. La foi nous appelle à la joie, mais aussi à faire face aux problèmes d’aujourd’hui. » Avant d’ajouter « Il y a la croix… et la résurrection. » 

Le meurtre du p. Hamel rappelle indirectement celui de Frère Roger, fondateur de la communauté de Taizé, lui même assassiné lors des JMJ de Cologne. « Nous devons approfondir notre foi, notre confiance en Jésus Christ pour ne pas rester dans la colère. »

Aux jeunes des JMJ « Ne vous découragez pas ! »

 

Alors que les jeunes pèlerins sont ébranlés, choqués, Frère Aloïs a des paroles apaisantes: « ne vous découragez pas ! Le Christ nous donne une espérance, au delà de la colère et de la souffrance. »

 

 LA PRIÈRE DE FRÈRE ALOÏS

« Dieu de miséricorde, donne-nous de comprendre que même dans le malheur et dans l’épreuve tu es tout proche de nous. La violence qui se déchaîne nous déconcerte et nous atteint. Nous te confions le prêtre décédé à Saint-Etienne-du-Rouvray, sa famille, l’Église locale de Rouen dans le deuil. Confrontés à la haine, nous voudrions résister à la peur, revenir toujours à nouveau à la source de la paix et créer autour de nous l’amitié et la fraternité.«