Flickr/Tytus Stachowiak

Le 28 juillet 2016

Aux JMJ, faire l’expérience de la miséricorde

La miséricorde c’est le thème de ces Journées Mondiales de la Jeunesse. Mais cette notion peut paraître un peu obscure au premier abord pour les non-initiés… Par Marie-Charlotte Laudier.

Et puis ce mot de miséricorde…. En termes de sonorité, ce n’est pas très agréable à entendre : misère, corde… Et pourtant, le pape François a fait un choix très heureux en plaçant cette année sainte sous le signe de la miséricorde. Car voilà une clé pour parvenir à nous extraire de ces actualités sinistres qui nous parviennent en ce moment

Par exemple celle de ce prêtre tué. C’est à peine croyable et de Cracovie on se sent si loin de tout cela.  Ou encore ce contexte de peur depuis plusieurs mois, de montée de la violence, de l’exacerbation de différences qui nous gênaient peu il y a encore quelques années. Et c’est là que la miséricorde peut nous aider à ne pas basculer dans la haine. Chez les jeunes que j’ai rencontrés, justement, ce qui m’a énormément touchée, c’est leur conscience de tout cela, cette volonté de ne pas tomber dans le piège.

Le recul de ces jeunes sur la situation, ça m’a donné un grand espoir pour l’avenir et, de manière plus personnelle, plus intime, ça m’a aussi aidée à digérer ces informations graves qui nous parviennent du monde entier.

Une autre illustration encore, lors de la messe d’ouverture.  Un moment en particulier m’a émue. C’était à l’arrivé sur le site de Blonia. J’enregistrais l’ambiance autour des jeunes et je restais concentrée sur mon enregistreur. En levant le nez, j’ai vu cette rangée de jeunes, la main levée, grand sourire aux lèvres pour que chacun tape dans leurs mains en les croisant.

Je crois que c’est ça aussi l’expérience de la miséricorde : partager la joie et se dire que l’autre ne peut être que mon ami… Et aujourd’hui je peux vous assurer que je lève la tête, prête à donner le change quand on me propose cette petite salutation avec les mains.

Marie-Charlotte Laudier