hospitalite_polonaise_bernard_planche_v

Le 28 juillet 2016

L’hospitalité des Polonais… et les donuts, par le p. Bernard Planche

Les JMJistes l’on constaté dès la semaine dans les paroisses: les Polonais sont accueillants, très accueillants. Le billet d’humeur du père Bernard Planche.

 

BERNARD_PLANCHE_EDITO… Ils n’anticipent pas toujours les problèmes, mais ils se dévouent corps et âmes pour les solutionner lorsqu’ils se présentent. Ils ne savent pas quoi faire pour être agréables à leurs hôtes. Ici au centre de presse, au moindre problème technique quatre ou cinq techniciens se mobilisent pour le solutionner.

Une chose est frappante: Cracovie est une grande ville, plus de sept cent mille habitants, et pourtant on ne retrouve pas chez les automobilistes l’agressivité habituelle en milieu urbain. Vous attendez au bord d’un passage piéton? Les voitures s’arrêtent pour vous laisser passer. Pourtant, les automobilistes cracoviens auraient de quoi se plaindre: une bonne partie du centre-ville est interdite à la circulation, des hordes de jeunes, et pas toujours très disciplinés, traversent les rues, les avenues, ou les boulevards et je n’ai pas entendu encore un seul coup de klaxon!

Bon vous me direz, les ambulances et les policiers eux n’épargnent pas leurs sirènes, c’est vrai! Mais du côté des automobilistes ordinaires, si on éprouve du désagrément, on ne laisse rien sortir. Bref tout le contraire du Français qui a souvent tendance à râler d’abord et à réfléchir ensuite.

Je n’ai pas expérimenté par moi-même l’hospitalité des familles polonaises qui a fortement impressionnée les jeunes à leur arrivée en Pologne, mais j’expérimente celle de nos confrères des médias polonais et des organisateurs de ce centre de presse.

Laissez-moi vous faire une confidence, si vous voyez revenir en France à la fin de ces JMJ certains de vos commentateurs ou de vos journalistes préférés un peu engraissés, il ne faudra pas vous en étonnez. En effet, dans le centre de presse ont été disposé plusieurs « coffee points », littéralement des points café. Mais loin de se contenter d’y servir du café, il y est mis à dispositions des journalistes des boissons énergisantes, des barres chocolatés, des fruits secs et surtout… des donuts!

Ha! Les donuts du centre de presse. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont des sortes de beignets en forme d’anneau, dont la pâte est déjà par elle-même riche en glucide et en lipide, mais pour faire bonne mesure, ils sont en plus recouverts d’un glaçage blanc ou marron, et fourrés à la pâte à tartiner au chocolat ou d’une sorte de confiture rouge au gout indéfinissable. Il est probable qu’un seul de ces donuts suffirait à lui seul à régler une partie de la dénutrition dans  le monde.

Nos amis Polonais nous les mettent à disposition pratique de façon illimitée. A la différence de la vodka ou de la bière, rien n’indique qu’il faille les consommer avec modération: qu’il est dur de résister à la tentation quand vous passez devant plusieurs fois par jour.

Les Polonais sont accueillants, très accueillants! Peut-être même parfois un peu trop. Mais cela n’engage que moi.

 


Photo de Une © Światowe Dni Młodzieży Krakow 2016