gd_invite_gdlt_v

Le 28 juillet 2016

P. Geoffroy de la Tousche: « Je pleure un vieux frère, Jacques Hamel »

Il est en Pologne pour accompagner la délégation des jeunes de Rouen: le p. Geoffroy de la Tousche est prêtre à Dieppe, il était un ami du père Jacques Hamel. C’est la voix brisée par l’émotion et la tristesse qu’il évoque ce prêtre « magnifique« , « un homme simple », qui « ressemblait au curé d’Ars ». Un témoignage bouleversant recueilli par Florence Gault à Cracovie.

 

Le p. Jaques Hamel était « un petit, honoré dans sa petitesse »

 

Le cœur serré, avec beaucoup de tendresse, le p. Geoffroy de la Tousche se souvient d’une « figure presque intemporelle de vieux monsieur, dans une veste en tweed trop grande pour lui… Il était là gentiment, simplement ». Le père Jaques Hamel a été tué mardi 26 juillet dans son église de Saint-Etienne-du Rouvray.

 

Déposez une intention de prière pour le p. Hamel sur rcf.frPriere

RCF s’associe à la journée de jeûne et de prière, vendredi 29 juillet, et vous propose de déposer votre intention de prière.

Certaines de ces intentions seront lues et partagées avec les auditeurs à l’antenne toute la journée de vendredi.

 

« Nos cœurs d’hommes sont retournés comme les entrailles de Dieu »

 

C’est tout autant le prêtre que l’homme qui est ici bouleversé par la mort du père Jacques Hamel: « la paternité des prêtres, je pense que finalement on ne la connaît pas très bien« , confie-t-il. Lors de la conférence de presse, il a demandé aux médias de ne pas faire des prêtres des héros, que cela relevait de la responsabilité des médias. Le prêtre de Dieppe de rappeler ici la profonde humilité de coeur qui accompagne le sacerdoce.

 

 

« C’est beau de voir que ce tout petit qui a servi les petits est honoré dans sa petitesse. » Le p. Geoffroy de la Tousche constate, avec désolation, que le père Jacques Hamel était un homme qui n’avait « jamais rien écrit, qui n’est jamais passé  la télé » et qui « se retrouve le jour de sa mort sur les tabloïds du monde entier: je suis sûr qu’il nous pardonne de cela! »

« Je suis bouleversé par l’attitude des jeunes à mon égard: ils m’ont vu pleurer et c’est eux qui ont mis leur main sur mon épaule »

 

Présent aux JMJ depuis 10 jours, le curé de Dieppe se dit bouleversé par l’attitude des jeunes qu’il accompagne. Il se souvient d’un jour au début des JMJ, où après un enseignement sur la réconciliation, donné dans l’église du p. Jerzy Popiełuszko, il a eu l’idée de demander aux prêtres de s’agenouiller et aux jeunes de poser leurs mains sur les épaules de prêtres. « Mystérieusement, ce geste était presque prophétique, les jeunes ont appris à mettre leur main sur l’épaule des prêtres. »