pape_auschwitz_v

Le 29 juillet 2016

La prière silencieuse du pape François à Auschwitz

Ce matin du vendredi 29 juillet, le pape François s’est rendu au camp d’Auschwitz. Une visite brève mais qui restera comme une image forte de ce voyage du pape François en Pologne.

 

Pour beaucoup de JMJistes, la visite du camp d’Auschwitz, à environ 60 km de Cracovie, était au programme de leur semaine en diocèse. Arrivé mercredi en Pologne, le pape François s’est lui aussi rendu dans les camps de concentration. Seul, à pied, il a franchi la sinistre porte surmontée de l’inscription « Arbeit macht frei » (« Le travail rend libre »).

Après s’être recueilli devant le mur de la mort, il a embrassé l’un des poteaux où étaient attachés les prisonniers avant d’être fusillés. En silence, il a prié dans la cellule où a été assassiné le père Maximilien Kolbe (1894-1941), 75 ans après sa mort.

 

 

Moment le plus intense, sans doute, de sa visite, le pape François s’est recueilli longuement en silence au camp d’extermination de Birkenau, non loin des chambres à gaz, serrant dans sa main la croix qu’il porte contre sa poitrine. Chanté par un rabbin puis lu par un prêtre, le psaume 129 a retenti.

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière ! 
Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera ?
Mais près de toi se trouve le pardon pour que l’homme te craigne.
J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.
Mon âme attend le Seigneur plus qu’un veilleur ne guette l’aurore.
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore, attends le Seigneur, Israël.
Oui, près du Seigneur, est l’amour ; près de lui, abonde le rachat.
C’est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

« Seigneur, prends pitié de ton peuple. Seigneur, pardon pour tant de cruauté. » Ce sont les mots que le pape a écrit en espagnol sur le livre d’or du musée d’Auschwitz.

 

The inscription of Pope Francis @Pontifex at the Memory Book of the @AuschwitzMuseum pic.twitter.com/6BQ6iN0gvl