ce_quils_retiennent_jmj_v

Le 31 juillet 2016

Que retiendront-ils de leurs JMJ?

Réapprendre à prier, savoir s’émerveiller, être secoué par les propos du pape… Au micro de Bénédicte Buisson, des pèlerins disent ce qu’ils retiendront des JMJ.

 

Ce sont les derniers jours des JMJ de Cracovie ; au campus Misericordiae la nuit promet d’être longue. Comme pour prolonger les derniers instants qu’ils vivent ensemble, certains pèlerins entament en effet une nuit blanche. C’est aussi l’occasion de se souvenir des moments forts de ces 31è Journées mondiales de la jeunesse et de réfléchir à tous les enseignements reçus.

 

Redécouvrir la prière. Très touchée pas la visite du sanctuaire de la Divine Miséricorde, une jeune femme confie qu’elle a pu « [s’] arrêter, prier, j’ai ressenti une vraie paix, j’aurais pu rester là des heures ».

L’émerveillement. Après un superbe coucher de soleil sur le campus Misericordiae, la veillée a été illuminée par des milliers de bougies tenues par les jmjistes. « Voir autant de bougies allumées ensembles, tous ces petits points jaunes c’est magique! », s’enthousiasme un pèlerin.

La simplicité du pape François. Une fois de plus, le souverain pontife aura marqué par son sens de la formule. Sensible à son discours une jeune dit apprécier sa façon d’être « proche de ce que vivent les jeunes »: « Il sait nous rejoindre ». Et parmi les phrases choc dont le pape a le génie, « ne pas être des jeunes à la retraite » restera dans les esprits.

 

 

photo ©Światowe Dni Młodzieży Krakow 2016