AAAAA_jmj_bernard_planche

Le 1 août 2016

Aux JMJ, rien d’impossible, par le p. Bernard Planche

Aux  journées mondiales de la jeunesse, il semble que tout devienne possible, même le plus improbable ! Voici quelques exemples glanés ces derniers jours à Cracovie.

BERNARD_PLANCHE_EDITOOù  ailleurs qu’aux JMJ voit-on un évêque en tenue liturgique, mitre en tête, danser la farandole avec un groupe de jeunes devant les caméras du monde entier?

 

Où ailleurs qu’aux JMJ peut-on voir des jeunes applaudir à tout rompre un vieux monsieur qui leur dit : «Sortez de vos canapés ! Eteignez vos portables ! Quittez vos jeux vidéo !» ?

 

Où ailleurs qu’aux JMJ peut-on voir tout un gouvernement avec son premier ministre, le président de la République, les présidents des chambres et un chef d’Etat étranger se démener en rythme, les bras levés, les balançant de droite et de gauche (les bras bien sûr, pas les ministres !) ?

 

Où ailleurs qu’aux JMJ peut-on entendre des religieux en soutane chanter du Johnny Hallyday sur la grande place de la ville ? Ah que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime !

 

Où ailleurs qu’aux JMJ peut-on voir un chef indien, une religieuse polonaise et un évêque nigérien entamer ce qui ressemblait presque à une danse du soleil ?

 

Où ailleurs qu’au JMJ peut-on entendre un jeune répondre à un reporter qui l’interviewe à cinq heure du matin : « – Qu’est-ce que vous attendez avec le plus d’impatience ? – La Messe ! »

 

Où ailleurs qu’aux JMJ peut-on voit un million de jeunes – peut-être plus- en silence devant le Saint-Sacrement ou récitant le chapelet de la Miséricorde ?

 

Où ailleurs qu’aux JMJ peut-on voir s’échanger un geste de paix entre jeunes de tous les peuples : russes, ukrainiens et polonais, américains du nord et du sud et même voir les anglais au milieux des autres européens ?

 

Il y a des choses qui ne se voient, qui ne s’entendent nulle part ailleurs, ou si rarement. Et bien, elles se sont passées cette semaine à Cracovie. Et cela, il me semble bien qu’on le doive à Jésus-Christ ! Louange à lui !